La plage

Vous rêvez déjà aux vacances ? Vous rêvez à la plage, à la brise légère et au sable chaud? Cette activité est parfaite pour vous faire patienter jusqu’à l’été!

Voici une occasion pour découvrir ensemble toutes les possibilités sonores du violon. C’est aussi une belle activité pour apprendre des sonorités et des manières de jouer inusitées! Encouragez votre enfant à laisser aller son imagination!

Lire la suite « La plage »

Publicités
La plage

L’histoire

Les enfants ont une imagination débordante! Pourquoi ne pas la mettre au service de l’expressivité dans la pièce que votre enfant travaille ?! Si ses idées sont prises en considération, l’enfant risque d’avoir encore plus de plaisir à travailler sa pièce, car elle représente ses propres choix esthétiques.

Objectifs:

  • Inspirer l’enfant à imaginer ce que la musique représente pour lui;
  • Le faire jouer de façon vivante;
  • Se questionner sur les intentions du compositeur à l’aide de différents paramètres (paroles, tonalité, rythmes, nuances, articulations, mouvement mélodique, etc.);
  • Découvrir toutes sortes de nouvelles sonorités;
  • Varier sa manière de jouer;

Matériel : le violon, l’archet, une chaîne stéréo, les pièces du répertoire de l’enfant, du papier, des crayons de couleur, des images inspirantes.

Procédure : faire jouer une pièce du répertoire de l’enfant et lui demander de dessiner ou de décrire ce que la pièce dégage comme émotion (joie, tristesse, colère, etc.). On peut le faire sous forme de bande dessinée; chaque case correspond à une section de la pièce.

Inventer une histoire qui correspond à la forme (les phrases, la tonalité, le registre, etc.) ou au titre de la pièce travaillée. Si la pièce contient des paroles, s’en inspirer pour imaginer l’histoire. Si aucune parole ou nuance n’est inscrite, en inventer ou en ajouter. L’enfant aura plus tendance à les apprécier et à les intégrer dans son jeu s’il les a lui-même inscrites à la pièce.

Utiliser une image d’un livre d’histoire ou d’une recherche internet qui décrit bien l’histoire inventée ou la vraie histoire de la pièce. La placer près de la partition pour s’en inspirer.

Ex. : Il était un petit navire

l'histoire.png

 

L’histoire

La compétition

Les jeux Olympiques sont finis depuis belle lurette. Maintenant, la compétition (amicale!!!) commence à la maison ! Lorsque plusieurs musiciens vivent dans la même maison, il peut être difficile de tous les faire pratiquer leur instrument! Quelques activités peuvent être trouvées dans la section En équipe sur le blogue pour agrémenter les pratiques en équipe. Voici une activité pour repousser constamment ses limites! Qu’on soit seul ou en équipe, il est possible de travailler la qualité du son en s’amusant.

La qualité du son et l’expressivité sont souvent les grands oubliés des pratiques. Pourtant, apprendre à écouter les sons et à reproduire les plus beaux sons possible, c’est la base pour devenir meilleur et surtout, aimer le violon!

Objectif(s) : les joueurs apprennent à allonger et à ralentir leurs coups d’archet. Ils apprennent qu’un son filé doit être long, mais aussi sonore et agréable.

Matériel : le violon, l’archet et un chronomètre.

Procédure : cet exercice est à faire s’il y a plusieurs violonistes dans la maison! Les joueurs s’affrontent pour savoir qui peut faire le plus long son. Les joueurs choisissent une note précise et commencent à la jouer en même temps. Le parent peut agir à titre de juge, et donner des points pour le plus beau son, le son le plus fort, le plus long, etc.

Si l’enfant est le seul violoniste de la famille, il peut battre ces propres records. Noter les meilleurs temps en terme de plus longues notes. L’enfant doit tenter d’atteindre ou de battre son propre record. S’assurer que l’enfant respecte les critères pour qu’un son filé soit bon (qualité du son, nuance, direction d’archet). Réduire la longueur du son pour avoir un son plus beau et plus sonore.


 

La compétition