Les cartes de posture

Fabriquer des cartes avec l’enfant pour travailler les éléments de posture que l’on souhaite améliorer. On peut aussi se les procurer ici : cartes de posture Suzuki.

Objectif(s) : les cartes de posture peuvent être d’une grande aide pour travailler un seul aspect de la posture à la fois. Du violon parallèle au plancher, au petit doigt arrondi sur le dessus de l’archet, au poignet gauche bien droit, mille et un petits détails peuvent être travaillés pour améliorer la posture, à condition de le faire un élément à la fois.

Matériel : le violon, l’archet et des cartes de posture achetées ou fabriquées.

Procédure : simplement écrire la bonne posture (ex. : poignet gauche droit, pouces arrondis, violon bien haut), les écrire de manière rigolote (ex. : ton violon est une table droite, tes pouces font des sourires, etc.) ou les illustrer.

Poser une des cartes bien en vue et demander à l’enfant de jouer une pièce, un extrait d’une pièce ou un exercice facile en essayant de bien réussir la posture mentionnée sur la carte. Inventer ses propres cartes en fonction des besoins de l’enfant. Voici quelques exemples :

Capture d’écran 2016-07-12 à 13.48.40

Canne de bonbonLes bras, poignets, mains et doigts en canne de bonbon : les poignets ne sont pas fléchis, ou très peu et sont alignés avec les bras. Les doigts, arrondis, forment le haut de la canne de bonbon.

pouce rondTes pouces font des sourires : les deux pouces sont arrondis, comme la forme d’un sourire.

 

 

oiseaux-au-nidTon violon est une branche qui abrite un nid d’oiseau : le violon doit être assez haut pour que le nid d’oiseau reste en place, mais le corps et libre et mobile, comme un arbre au vent.

 

Monsieur grandGrandis! Fais comme Monsieur Grand et tiens-toi droit : Monsieur Grand a le dos allongé. Il allonge sa colonne vertébrale. Il s’imagine qu’on le tire par un cheveu sur le dessus de sa tête.

 

banane08Tiens ton violon et ton archet comme une banane, tout doucement dans tes mains, sans serrer : pour éviter de serrer le manche ou l’archet, de développer des tensions et de voir ses mouvements restreints, on imagine tenir entre ses doigts une banane bien mûre. Si l’on serre trop, on fait de la purée de banane!

Le poucgyme gauche est libre dans ses mouvements : on peut vérifier la mobilité du pouce en lui faisant faire quelques exercices : tapoter doucement le pouce sur le côté du manche, glisser le pouce d’un côté et de l’autre du manche, sans serrer, faire des démanchés silencieux tout le long du manche.

 


Les idées pour les cartes de posture son inspirées des cartes de posture Suzuki, de l’ouvrage L’enseignement du mouvement dans le jeu des cordes  de Paul Rolland et des idées de Chantal Masson-Bourque.

Les images ont été trouvées sur le net et ne sont pas en ma propriété.

Publicités
Les cartes de posture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s